Les conflits…

Nous vivons tous chaque jour une dispute, une altercation, une engueulade, un désaccord, un litige, une querelle, une rivalité… avec une personne de notre entourage que ce soit sur notre lieu de travail, dans notre famille, dans les boutiques, ou sur le trajet de l’école…

Au sens commun, un conflit est une « opposition entre deux ou plusieurs personnes ». C’est un conflit interpersonnel c’est à dire lors d’une relation, d’un échange entre deux personnes ou plus.

Les conflits interpersonnels nous empoisonnent la vie car ils sont toujours chargés d’émotions négatives telles que la colère, la peur, la rancune, la frustration, la tristesse, le regret, le ressentiment allant parfois même jusqu’à de la répulsion pour l’autre voire un fort sentiment de haine. Ces émotions sont souvent teintées de violence et d’agressivité.

Pourtant, qu’il s’agisse d’une simple altercation ou d’un engrenage infernal, les conflits font partis de la vie car nous en avons besoin pour nous dépasser et progresser de façon certaine. Les conflits parlent de nous, de ce que nous sommes car ce qui nous touchent dans le conflit vient parler de ce que je n’ai pas mis en conscience afin que je puisse le faire.

Bien sur, le conflit ne doit pas être provoqué mais l’éviter à tout prix ne nous permet pas d’évoluer. C’est en apprenant à les gérer que nous pourrons nous élever et aider les personnes qui nous entourent à faire de même.

Imaginons une situation  : vous parlez à votre ado d’obéissance et il se moque de vous.

Du coup, vous fulminez : « les ado ne respectent rien, moi de mon temps on ne me laissait pas le choix, patati patata »

En fait, les adolescents ont le sens du respect et besoin d’autorité. Une autorité juste, dans laquelle on les respecte et on montre l’exemple en respectant les autres, la vie et l’environnement.

Un adolescent a besoin d’être considéré comme un adulte. Le temps où le parent parler à son enfant en le contraignant avec pouvoir à son autorité est révolu.

Vous devez parler à votre ado d’adulte à adulte et plus du parent à l’enfant.

Il est important de poser des limites lorsqu’elles sont utiles pour sa sécurité ou la vie de famille sans oublier de les expliquer et de voir avec lui ce qu’il risque à les transgresser. Ainsi, le dialogue est ouvert et il peut exprimer son point de vue car il se sait écouté. Vous pourrez ainsi trouver un terrain d’entente auquel il devra se conformer et assumer la responsabilité de ses actes comme le font les adultes, ses parents.

Il est important aussi de toujours exprimer ce que vous ressentez par rapport à son comportement et non de l’accuser de tel ou tel méfaits car une personne accusée se défend (même si elle sait qu’elle a tort) et le conflit est assuré.

En parlant de ce que vous ressentez vous allez l’aider car il va apprendre à écouter et ensuite il pourra exprimer lui aussi ce qu’il ressent sans vous accuser. C’est comme cela que l’on apprend à se respecter et à respecter l’autre. Chacun écoute et exprime à son tour  ce qu’il ressent. Les charges émotionnelles liées au conflit sont ainsi balayées et un échange constructif se met en place pour les deux parties.

Il faut à tout prix sortir du piège de « je suis la victime et toi le coupable ». C’est primordial pour construire des relations pérennes et qui vous feront évoluer que ce soit dans votre vie de parents, de couple, dans votre vie professionnelle avec vos collègues, votre hiérarchie et mêmes avec vos amis, vos proches.

Des relations où chacun peut s’exprimer, sans jugement moralisateur, sans être dénigré pour ce qu’il est et où chacun à sa place vont vous emmener à vous dépasser, à évoluer et vous allez devenir un exemple pour votre ado car malgré leur besoin de nous bousculer pour se construire, on reste leur meilleur exemple pour les aider à devenir des adultes respectueux et responsables à leur tour.

Ils pourront ainsi transmettre ce qu’ils ont appris de la relation et construire à leur tour des relations durables où chacun est « gagnant/gagnant ».

Il y a bien sur d’autres règles à respecter afin de gérer au mieux les conflits mais je suis persuadée que si respectez déjà celles-ci, vous verrez un sérieux changement.

Prenez soin de vous.

Céline Duclos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *