Aspartame ou E 951

aspartameLSDM

« Les produits chimiques sont de loin plus mutagènes pour l’homme que ce que le sont les radiations. A ce sujet, les additifs de nos jours pourraient représenter un danger encore plus grand ».Dr Caldecott. 1961.

Il y a plusieurs familles d’additifs : les colorants, les conservateurs, les antioxydants, les émulsifiant, les exhausteurs de gout,  les édulcorants de synthèse, les arômes artificiels, les agents anti moussant…

Ils sont pour la plupart indiqués sur les emballages sous forme de nombre précédé de la lettre E ou, quelques fois sous leur nom d’appellation scientifique.

Il y a trois codes couleur différents pour classer les additifs :

–       VERT : additifs considérés comme inoffensifs à ce jour pour notre santé,

–       ORANGE : additifs dont les rapports scientifiques sont contradictoires (dans le doute s’abstenir),

–       ROUGE : additifs à EVITER absolument, nocif pour la santé.

L’additif dont je vais vous parler aujourd’hui est classé dans la famille des édulcorants de synthèse et classé dans le code couleur rouge, donc à éviter absolument encore plus pour les femmes enceintes, les enfants  en bas âge et en pleine croissance physique et intellectuelle.

Tenez vous bien!!

L’aspartame a été découvert par un chimiste américain qui tentait de créer un médicament pour soigner les ulcères. Sa mise en place sur le marché a été imposée dans les années 80 grâce à beaucoup d’argent. L’aspartame est l’additif le plus meurtrier au monde.

Depuis plus de 30 ans, des centaines d’études indépendantes et internationales ont prouvé la toxicité de l’aspartame :

 –     dès 1973 une équipe de chercheurs américains indépendants avaient prouvé qu’il détruisait le système nerveux et était hautement cancérigène.

–       17 octobre 2009 : le Dr Juan Manuel Aparicio Rodriguez ; généticien et pédiatre à l’hôpital Nino Poblano ; a publié les résultats de son étude  « les produits light contenant de l’aspartame peuvent provoquer plus de 200 maladies différentes telles que : tumeurs cérébrales, fatigue chronique, migraines, dépression, arthrose, scléroses, épilepsie, problème de thyroïde, hémorragies cérébrales… » avec en plus une augmentation de l’appétit !!

–       En 1997, le Dr HJ Roberts, (Wes Palm Beach Intitue) déclare dans la revue médicale « the Lancet » : « je suis d’avis que notre société est menacée par une catastrophe scientifique inévitable et imminente, si l’utilisation des produits contenant de l’aspartame ne prend pas fin immédiatement». Puis, il déclare dans un documentaire : « L’aspartame est un édulcorant de synthèse, un additif et c’est un produit chimique. Ce n’est pas un produit naturel, c’est en fait un VERITABLE POISON ».

Il précise ensuite que l’aspartame est composé de trois composants : 50% de phénylalanine, 40% d’acide aspartique et 10% d’Ester de Méthyle qui une fois avalé se transforme en méthanol des bois dès 30°. Ensuite, ce méthanol se décompose en formaldéhyde (neurotoxine mortelle comme le cyanure et l’arsenic), en acide formique et en diketopiperazine  (DKP) tous responsables de tumeur au cerveau.

Pour finir, voici une petite liste des effets secondaires imputés à l’aspartame :

Maux de tête, troubles digestifs, insomnies, prise de poids, hyperactivité, manque de concentration, baisse et troubles de la vue, baisse de  l’ouïe, hypersensibilité aux bruits, douleurs articulaires, crampes, fatigue chronique, cernes, réactions cutanées, démangeaisons inexpliquées, perte de cheveux, sinusites, problème de dentition, rétractation des gencives , saignements de nez, agressivité, dépression sauts d’humeur, paranoïa, crise de démence, convulsions, impuissance, déformation congénitale, retard mentaux, baisse du nombre de plaquette dans le sang, destruction du système immunitaire. Et, plus grave, l’aspartame peut provoquer ou encore aggraver le diabète, la maladie de Parkinson, d’Alzheimer, la sclérose en plaque, la fibromyalgie, les arrêts cardiaques brutaux, les cancers du cerveau (entres autres), les ruptures d’anévrisme, le lupus.

Des millions d’utilisateurs d’aspartame vont, de par le monde, se faire soigner pour divers troubles plus ou moins grave sans faire le lien avec leur consommation d’aspartame. Quelques fois même, le médecin leur prescrira un médicament au goût sucré mais sans sucre avec un peu d’aspartame. Imaginez un peu les dégâts causés…

Mais qu’elle est donc la solution ?

Elle est très simple : évitez de consommer ce produit poison en lisant les étiquettes de ce que vous achetez, en boycottant les produits et boissons « light », les produits sans sucres (chewing-gum, bonbons, médicaments…), les plats industriels et autres produits transformés.

Prenez l’habitude de préparer vous même vos repas. Mangez moins mais de meilleure qualité. Si vous aimez le sucre et que vous avez tendance à grossir, bougez plus et restreignez votre consommation d’aliments sucrés à une gourmandise par jour, puis une par semaine.

Une mousse au chocolat faite maison avec des bons produits sains est bien meilleure au goût et surtout pour la santé qu’un dessert au chocolat allégé d’une grande surface. Et, tellement plus nourrissante que vous en mangerez moins.

Alors n’hésitez plus, jetez tous ces produits toxiques qui envahissent vos placards et prenez la responsabilité de ce que vous mettez dans vos chariots. Vous vous en porterez bien mieux.

N’hésitez pas à me faire part dans les commentaires de votre expérience quand à ce produit toxique. Cela pourra finir de convaincre les plus septiques !!

Bien à vous.

Céline Duclos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *