Les désordres amoureux (1ère partie)

Qui n’a pas rencontré, au moins une fois dans sa vie, une personne malheureuse en amour ?

Une personne qui n’est jamais satisfaite de son conjoint, qui reproduit toujours les mêmes schémas amoureux, qui rencontre le ou la personne parfaite qui en fait ne l’est pas…

Ces personnes passent leur temps de liaison en liaison, de mariage en divorce sans trouver vraiment ce qui ne va pas et sans vraiment se satisfaire.

Elles font pourtant tout ce qu’il faut, semble t’il, pour trouver chaussure à leur pied et vivre enfin une relation sereine et qui dure. Mais peut être, oublient elles l’essentiel ?

L’essentiel étant de savoir quelle est la partie en elles qui tombe amoureuse et de qui recherche t-elle l’amour.

Vous avez certainement entendu parler du complexe d’œdipe ?

Mais connaissez-vous vraiment l’histoire ?

Et savez vous que ce complexe s’adresse aux garçons et non aux filles ?

Voici donc l’histoire d’œdipe :

« Dans la mythologie grecque, Œdipe est le fils de Laïos et de Jocaste, souverains de la ville de Thèbes. Un oracle prédit à Laïos qu’il sera plus tard tué par son propre fils. Effrayé, Laïos décide d’abandonner Œdipe dans la montagne. Un berger trouve l’enfant et le confie au roi de Corinthe, Polybos, qui l’élève comme son propre fils, sans toutefois lui révéler le secret de ses origines. C’est lui qui le nomme Œdipe. Un nouvel oracle prédit ensuite à Œdipe qu’il sera le meurtrier de son père. Ignorant que Polybos n’est pas son père biologique, il quitte Corinthe pour que la prédiction ne puisse se réaliser. Pendant son voyage, il rencontre Laïos et ses serviteurs et tue alors son vrai père, qu’il prend pour le chef d’une bande de voleurs de grands chemins. Lorsqu’il arrive à Thèbes, but de son voyage, il ne peut entrer dans la ville car un monstre, le Sphinx, en empêche l’accès, tuant et dévorant tous les voyageurs incapables de résoudre l’énigme qu’il leur propose. Œdipe, rusé, parvient à trouver la solution et défait le monstre. Œdipe devient dès lors un héros adulé par les habitants de la ville, qui finissent par le proclamer roi et lui donnent comme femme la veuve de Laïos, Jocaste, sa propre mère ».

C’est en 1900 que Freud rend publique sa théorie du complexe d’Œdipe. Il explique ainsi « J’ai trouvé en moi comme partout ailleurs des sentiments d’amour envers ma mère et de jalousie envers mon père, sentiments qui sont, je pense, communs à tous les jeunes enfants ».

Pour simplifier, le petit garçon vers l’âge de 3/5 ans, éprouve des désirs amoureux pour sa mère et voit en son père un rival. C’est commun à tous les enfants. Le rôle du papa est d’expliquer ou de montrer en douceur à son fils qu’il ne peut pas épouser sa mère, car elle est déjà marié et que lui, plus tard, rencontrera une femme avec qui, il pourra se marier.

Seulement voilà, il y a des Œdipe non soldés. C’est à dire que le petit garçon, pour diverses raisons, reste secrètement amoureux de sa maman.

Les raisons sont diverses :

  • l’enfant est issue d’une mère célibataire qui n’a pas de compagnon,
  • le père est souvent absent et le petit garçon prend inconsciemment sa place,
  • la mère ne laisse pas au père la possibilité de prendre sa place d’homme, de père,
  • la mère est souvent absente et l’enfant ne peut pas exprimer ses désirs amoureux, et les ressent pourtant…

Dans ces cas de figure qui ne sont pas exhaustifs, le père ne peut pas remettre les choses à leur place et l’enfant reste amoureux de sa mère et c’est cet amour là qu’il va rechercher à l’âge adulte.

Le petit garçon devenu grand tombera amoureux, ou plutôt l’enfant en lui, d’une jeune fille dont il attendra qu’elle l’aime comme sa mère l’a aimé, ou comme il aurait voulu que sa mère l’aime. Et qu’il aimera comme il a aimé sa mère. Bien sur, tout cela se fait de façon inconsciente.

La plus part des désordres amoureux naissent de cette confusion car comment aimer sa compagne comme une mère et comment pourra faire cette dernière pour répondre aux besoins amoureux de son mari dont elle ne connaît pas l’origine.

Cela semble difficile et les couples se font et se défont sans en comprendre la raison car leur amour est sincère. Chacun des deux se sent incompris et ils cherchent en vain une solution à leur mal être.

D’autant plus que l’on peut voir différentes sortes de complexe d’Œdipe :

  • Œdipe classique : mère/fils

Le petit garçon est attiré par sa maman. Une énergie affective s’installe. Il a tendance a repousser son père. Il désire que sa mère l’aime plus que  son père. Cette attirance sert de socle pour trouver la future compagne. C’est indéniable.

  • Œdipe inversé : père/fils

Le petit garçon est attiré par son père. Il désire que son père l’aime plus que sa mère. Il repousse sa mère. C’est cette attirance qui servira de socle pour trouver la future compagne.

  • Œdipe indirect : fils/collatéral/mère

Le petit garçon se sent délaissé par sa mère car cette dernière a plus investi un frère ou une sœur. Il va donc s’identifier au frère ou à la sœur pour que sa mère l’aime.

  • Œdipe inversé/indirect : fils/collatéral/père

Le petit garçon est délaissé par son père au profit d’une sœur ou d’un frère. Il va, là aussi, s’identifier au frère ou à la sœur pour que son père l’aime.

Dans les deux derniers Œdipe, le frère ou la sœur serviront de socle  pour trouver la future compagne.

Il est vrai que tout cela est assez complexe mais chacun de nous peut trouver quelle est la personne qui a été son socle pour trouver sa future compagne.

Pour cela, il vous suffit d’étudier les dates :

Jacques né le 03/06 épouse Elysa née le 26/06. De leur union né Eric le 29/08. Eric épousera Samantha née le 30/06.

On peut voir ici que la date de naissance de Samantha correspond à quelques jours près à  la date de naissance d’Elysa, mère d’Eric. Il y a donc ici un Œdipe classique. Eric est tombé amoureux de Samantha par rapport à certaines caractéristiques qu’il a retrouvé ou qu’il aurait aimé trouver chez sa maman. Bien sûr , tout cela inconsciemment.

Voilà pour la première partie, à vous de voir si cela peut vous correspondre. N’hésitez pas à me faire part de vos dates si vous n’y arrivez pas. Je me ferai un plaisir de vous aider.

Bien à vous.

Céline.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *